Un auteur lausannois termine parmi les finalistes du concours d’écriture Les Plumes Francophones

Concours littéraire Les Plumes Francophones

Le concours littéraire organisé conjointement par Amazon Kindle Direct Publishing et TV5 Monde a permis à des auteurs provenant de 55 pays dont la Suisse de publier 1174 oeuvres sur la plateforme en ligne Kindle. Un auteur sur quatre était issu d’un pays hors de France. 

La compétition démarrée en mai dernier a duré cinq mois pendant laquelle les livres étaient disponibles à la vente sur le site d’Amazon au prix minimum de 2.99 euros. Pendant cette période, la position de chaque œuvre était définie par les lecteurs, sur la base de critères tels que le nombre de ventes, la popularité du titre et les notes obtenues.

Mon premier roman policier Pour te protéger s’est hissé en 38e position du concours et a terminé sa course en première page du classement, mis à jour continuellement par Amazon. L’ouvrage s’est même retrouvé dans le top 10 des meilleures enquêtes de police et depuis la fin de l’épreuve, celui-ci poursuit son chemin dans le top 100 des meilleures ventes.

Faire face à des auteurs auto-édités qui n’en étaient pas à leur première expérience et disposaient déjà d’un réseau de lecteurs acquis à leur cause rendait l’aventure d’autant plus palpitante, sans omettre les lecteurs suisses renvoyés par défaut sur le site allemand d’Amazon qui compliquait la situation et freinait les ventes. Ne partir de rien m’a obligé à découvrir le métier d’éditeur pour assurer ma propre promotion. En quelques jours, je publiais mon polar en version électronique, puis au format broché avec l’aide d’une amie illustratrice qui créait la couverture de mon livre et s’ensuivait la mise sur pied de mon propre site Web, une page Facebook, Twitter et Instagram et enfin les retours positifs tant attendus de la part de mes premiers lecteurs. Au milieu de l’été, je me lançais à la poursuite de blogueurs spécialisés dans les thrillers et les romans policiers avec l’espoir de leur arracher un billet constructif et distribuais dans la rue des encarts que j’avais fabriqués moi-même. L’envoi de deux communiqués de presse sans succès aux médias locaux ne m’a pas découragé dans cette aventure parsemée de rencontres insolites.

Amazon vient de dévoiler les lauréats du concours littéraire Kindle Direct Publishing et même si mes chances de faire partie du trio gagnant étaient infimes, cette expérience si enrichissante, autant à titre personnel que professionnel dans ce monde de l’édition dont j’ignorais tout, m’incite plus que jamais à poursuivre ma carrière d’auteur, car l’envie d’écrire et de partager ce plaisir intense de chaque mot déposé sur une page est omniprésent. Et les lecteurs me le rendent bien avec une note moyenne de 4.6 et de nombreux commentaires encourageants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *